October 16, 2019

Croissance de la connectivité privée Edge de plus de 50 % par an dans la région EMEA

Une étude du marché mondial et une enquête indépendante montrent que les entreprises exploitent l'interconnexion pour garantir leur compétitivité au sein de l’économie numérique en réponse à la distribution croissante de l’explosion des données au niveau du Edge

Redwood City et Zurich, 16. octobre 2019  Le dernier Global Interconnection Index (GXI), une étude annuelle du marché publiée par Equinix, prévoit que la connectivité privée au niveau du Edge enregistrera un taux de croissance annuel composé de 51 % (CAGR) et dépassera une capacité de bande passante totale de plus de 13 300 térabits par seconde (Tbps), soit l’équivalent de 53 zettaoctets de données échangées chaque année. Cette quantité représente le téléchargement simultané d’une saison entière de Game of Thrones en très haute définition en moins d’une journée par tous les habitants de la terre.

Selon l’étude de marché GXI, la bande passante d’interconnexion, à savoir la capacité pour l’échange de données privé et direct entre des partenaires commerciaux clés, est un composant essentiel des affaires numériques. Elle atteste que, pour réussir face à la concurrence au sein de l’économie numérique, les entreprises doivent gérer la croissance de leurs volumes de données et de la vitesse de l’échange de données dans des écosystèmes commerciaux et cloud de plus en plus nombreux. En fait, selon une étude indépendante séparée mandatée par Equinix impliquant plus de 100 professionnels informatiques suisses de premier plan, 50 % des preneurs de décisions informatiques suisses estiment que le secteur technologique tirera au maximum profit des interconnexions au cours de ces 5 prochaines années. 4 preneurs de décisions informatiques sur 10 de la région EMEA considèrent que l'interconnexion est un élément clé facilitant la transformation numérique.

« Les gens, les logiciels et les machines créent et consomment des données plus rapidement et partout où nous travaillons, jouons et vivons », explique Rick Villars, vice-président de la recherche « Datacenter & Cloud, IDC ». « Cette augmentation significative des données créées, cumulées et analysées sur ces nouveaux sites contribue à un changement majeur dans le déploiement de l’informatique qui abandonne peu à peu les centres de données traditionnels des entreprises. Les entreprises ont besoin d’accéder à des installations de centres de données solides et modernes, près des sites en marge (Edge) où les entreprises veulent déployer une infrastructure dédiée et assurer l’interconnexion vers un nombre croissant de clouds, de clients et de partenaires au cœur des efforts de transformation numérique. »

Des réglementations strictes en matière de conformité pour les données dans la région EMEA débloquent l’échange de données et la croissance de la bande passante d'interconnexion dans le domaine de la santé, des sciences naturelles, du gouvernement et de l’éducation, des entreprises et des services professionnels. Dans ce contexte, l’Europe (CAGR de 51 %) est en passe de dépasser l’Amérique du nord (CAGR de 46 %) dans la course à la croissance numérique. L’Amérique latine est en tête de peloton avec un CAGR de 63 %, talonnée par l’Asie-Pacifique (CAGR de 56 %). Selon l’enquête, les plans d’expansion dans le monde entier brossent un tableau légèrement différent avec 55 % des entreprises de la région EMEA qui prévoient de s’implanter dans de nouvelles métropoles avec des plans d’expansion plus agressifs dans d’autres régions (Amérique du nord et du sud 69 %, Asie-Pacifique 65 %). 6 preneurs de décisions informatiques sur 10 (62 %) du monde entier utilisent les connexions virtuelles pour étayer ces plans de croissance.

Principales conclusions :

Le GXI Vol. 3 donne des informations en suivant, mesurant et prévoyant la croissance de la bande passante d’interconnexion, à savoir la capacité totale mise à disposition pour l’échange de données direct et privé, avec différents partenaires et fournisseurs à des points d’échange informatiques distribués dans des centres de données d’hébergement neutres. Voici les conclusions du GXI :

La capacité d'échanger d'importants volumes de données par interconnexion est essentielle pour s’imposer au sein de l’économie numérique

  • En réponse à la croissance rapide des volumes de données, la consommation de bande passante d’interconnexion par les entreprises enregistrera une croissance mondiale de 64 % (CAGR), dépassant les autres formes d’échange de données commerciales. On estime que ce chiffre sera encore plus élevé pour la région EMEA, avec une croissance de la consommation de 67 % (CAGR). Par conséquent, les entreprises représenteront 60 % de la bande passante totale d'interconnexion en 2022.
  • Pour gérer les volumes croissants de données, les entreprises déploient en moyenne 340 interconnexions à des réseaux, clouds et partenaires commerciaux sur neuf sites. L’étude fait davantage la lumière sur cette situation. Les preneurs de décisions informatiques de la région EMEA utilisent l’interconnexion pour se connecter à d’autres entreprises (25 %), à des fournisseurs de services réseaux (31 %) et à des fournisseurs des services clouds (26 %).
  • Selon l’étude indépendante, près de la moitié (46 %) des preneurs de décisions informatiques du monde entier estiment que l’interconnexion peut aider leur entreprise à gagner en compétitivité sur le marché. Cette affirmation était vraie pour 4 décideurs informatiques sur 10 (39 %) dans la région EMEA.
  • En Suisse, près de deux tiers (63 %) des preneurs de décisions informatiques utilisent l’interconnexion pour se connecter à des entreprises informatiques et de télécommunications. Un tiers utilise l’interconnexion pour se connecter à des entreprises financières et 17 % pour se connecter à des entreprises de production.

La distance est le plus grand ennemi de la performance pour les entreprises numériques

  • Déployer des connexions Edge directes et privées améliore à la fois la performance de l’application et l’expérience de l’utilisateur.
  • Les charges de travail actuelles sensibles à la latence nécessitent des temps de réponse allant de <60 à <20 millisecondes, forçant l’infrastructure informatique à se rapprocher des points de consommation (le « Edge »).
  • Selon l’enquête, plus d’un tiers (34 %) des preneurs de décisions informatiques mondiaux (31 % dans la région EMEA) utilisent l’interconnexion pour augmenter la vitesse de la connectivité.
  • 32 % des preneurs de décisions informatiques suisses considèrent que la Suisse est le meilleur pays de la région EMEA pour l’interconnexion avec les partenaires, les clients, la chaîne d’approvisionnement et les fournisseurs de services Cloud.
  • 3 preneurs de décisions informatiques suisses sur 10 (31 %) estiment que l’interconnexion peut aider leur entreprise à gagner en compétitivité sur le marché.

Les entreprises de premier plan acquièrent un avantage concurrentiel en combinant des modèles de déploiement d’interconnexion clés

  • L’interconnexion à de nombreux fournisseurs de réseaux à de multiples sites Edge est le principal cas d’utilisation de la bande passante d'interconnexion. On s’attend à une croissance de facteur 4 d’ici à 2020.* Selon l’enquête, optimiser la performance des réseaux est une priorité centrale pour plus de la moitié (54 %) des preneurs de décisions informatiques dans la région EMEA. 
  • L’interconnexion à de multiples services clouds et informatiques par de très nombreux sites Edge et régions cloud représente la prochaine utilisation la plus importante et la plus rapide de la bande passante d’interconnexion. On prévoit une croissance d’un facteur treize d’ici à 2022. Le passage à des stratégies sur plusieurs nuages (multi-cloud) est cité par les personnes ayant participé au sondage comme une priorité pour près de la moitié (45 %) des preneurs de décisions informatiques du monde entier.
  • L’interconnexion à des partenaires commerciaux numériques pour des services financiers, du contenu et l’intégration des supports numériques et de la chaîne logistique constitue le reste des cas d’utilisation de la bande passante d’interconnexion. Une croissance de facteur cinq est escomptée d’ici à 2022.

 

Citations :

  • Sachin Gupta, vice-président principal en charge de la gestion des produits au sein du département « Enterprise Networking Business » de Cisco :

« Les entreprises adoptent les impératifs de la transformation numérique. Ce faisant, elles optent de plus en plus pour des applications de type cloud pour atteindre leurs objectifs. Le réseau est ainsi soumis à des pressions et doit fournir une expérience d’application rapide et sécurisée aux utilisateurs situés dans le monde entier. Avec la distribution croissante des applications et des réseaux dans le monde entier, les entreprises continueront à avoir besoin d'une architecture interconnectée à faible latence pour assurer une connexion sécurisée entre les utilisateurs finaux et les applications critiques pour l’entreprise. »

  • Eugene Bergen Henegouwen, President, EMEA, Equinix :

« Le CAGR de 51 % prévu pour l'Europe illustre le fait que les entreprises de tout le continent utilisent de plus en plus de nouvelles solutions novatrices pour l’interconnexion avec leurs clients et partenaires, pour rester pertinentes sur le marché et acquérir un avantage concurrentiel. Dans cette droite ligne, notre enquête indépendante est arrivée à la conclusion que la région EMEA avait le plus grand pourcentage d’organisations utilisant à 63 % l’interconnexion pour étayer leur expansion dans de nouveaux pays et de nouvelles régions ou métropoles. Cela prouve que l’interconnexion est un atout commercial critique pour les entreprises souhaitant être actives au-delà des frontières et, ainsi, élargir leurs bases de clients. » 

  • Roger Semprini, Managing Director d’Equinix Suisse :
    « L’enquête a montré que près d’un preneur de décisions suisse sur trois dans le domaine informatique considérait la Suisse comme le meilleur pays de la région EMEA pour l’interconnexion avec les partenaires, les clients, la chaîne d’approvisionnement et les fournisseurs de services Cloud. Cela nous donne beaucoup d’élan. Nous sommes fiers d’assister nos clients dans leur transformation numérique. Depuis sa position au cœur de l’Europe, la Suisse continue sa progression de site idéal pour l’interconnexion, de patrie du cloud et de site sécurisé pour les données. »

 

À propos du Global Interconnection Index

Le Global Interconnection Index est un rapport annuel publié par Equinix. Cet indice mondial de l’interconnexion fournit des renseignements permettant aux entreprises de prendre l’ascendant sur la concurrence grâce au numérique, en suivant, mesurant et prévoyant la croissance de la bande passante d’interconnexion (la capacité totale allouée au trafic de données privé et direct avec divers partenaires et fournisseurs à des points d’échange informatiques distribués). Le Global Interconnection Index est la seule étude de marché de ce secteur à fournir des projections relatives à la croissance de la bande passante d’interconnexion d’ici 2022. Ce rapport s’affirme comme une référence sur le marché et analyse les types de déploiements de milliers de membres d’écosystèmes ayant recours à des fournisseurs de datacentres d’hébergement neutres dans le monde entier. Les informations collectées ont ensuite été associées à des données relatives à des marchés locaux et régionaux (tendances macroéconomiques, compositions démographiques, concentrations sectorielles, etc.) afin d’obtenir un multiplicateur de demande pondéré permettant d’établir des prédictions de croissance pour factoriser l’impact des transformations numériques des entreprises. Une description détaillée de la méthodologie est comprise dans le Global Interconnection Index.

 

À propos de l’enquête indépendante d’Equinix

Dans le cadre d’une étude indépendante séparée mandatée par Equinix, l’institut APCO a réalisé une enquête auprès de 2 485 preneurs de décisions informatiques tirés d’un échantillon de différentes entreprises originaires d’Amérique du nord, d’Amérique latine, d’Europe et d’Asie-Pacifique. 1 348 des entreprises interrogées sont domiciliées dans la région EMEA, dont 104 en Suisse. Les personnes interrogées ont été sélectionnées pour participer à l’enquête à partir du panel en ligne de Dynata. L’enquête s’est déroulée en ligne entre le 1er et le 16 août 2019.

 

Ressources supplémentaires 

 

Contacts presse 
Equinix
Roberto Cazzetta
+41 44 355 69 31
roberto.cazzetta@eu.equinix.com 

Jenni Kommunikation
Sylvana Zimmermann
+41 44 388 60 80
sylvana.zimmerman@jeko.com